Les sites du groupe Info6TM

Magazine

Rhône-Saône-Méditerranée : Garder le cap malgré des vents contraires

Le magazine de NPI n°1638 est paru avec un dossier consacré à l'axe Rhône-Saône-Méditerranée. 

Le magazine de NPI, n°1638, daté octobre-novembre-décembre 2022 vient de paraître, son dossier est consacré à « l’axe Rhône-Saône-Méditerranée ». Si tout n’est pas au beau fixe pour le fluvial sur cet axe, il y a pléthore d’initiatives, de projets, de lancements qui permettent de garder l’espoir pour l’avenir, autrement dit de garder le cap malgré des vents contraires. Découvrez le sommaire complet.

Le magazine de NPI, n°1638, daté octobre-novembre-décembre 2022 vient de paraître, si vous êtes abonnés, vous pouvez le télécharger sur le site Internet dans la rubrique « les publications ».

Le dossier de ce magazine est consacré à « l’axe Rhône-Saône-Méditerranée ». Comme à chaque fois, ce genre de dossier « géographique » tente de dresser un panorama divers de la situation de la navigation intérieure, des ports, de l’intermodalité... en donnant la parole à celles et ceux qui voulaient bien la prendre.

Les pages suivantes montrent que si la situation du fluvial n’est pas vraiment au beau fixe sur cet axe, ne serait-ce qu’en termes de bilan de trafics, et pas seulement pour cette année 2022, il y a toutefois pléthore d’initiatives, de projets, et de lancements qui font espérer un avenir peut-être plus rose que le passé...

Bien sûr, il y a des difficultés récurrentes, que l’on retrouve de dossier en dossier (c’est tout de même le troisième en trois ans sur cet axe !) du côté de Marseille-Fos pour l’accueil et le traitement des bateaux fluviaux, le temps d’attente s’allonge trop souvent, sur l’utilisation du fluvial au port de Lyon à améliorer par les entreprises qui disposent pourtant de quais juste à côté de leurs installations... La fin du surcoût de manutention pour le fluvial par CMA CGM depuis le 1 avril 2022 tarde à répondre à l’attente que cette décision avait suscitée... Mais il y a des raisons de garder le cap, ou l’espoir, malgré les vents contraires que montre le calcul des tonnages. Si les conteneurs sont à la peine, cela bouge du côté de la logistique urbaine fluviale, de la filière des produits valorisables/valorisés, de l’économie circulaire... Le tourisme fluvial se mobilise également...

Le sommaire complet du dossier Rhône-Saône Méditerranée

Le conteneur navigue en eaux troubles

La CNR garde espoir

Le ferroviaire sauve Lyon Terminal

Vers une ligne régulière entre Lyon et le Beaujolais

La méthode Lium pour la logistique urbaine

Pradier : Génération fleuve !

Un « club de la croisière fluviale »

Pour Cérévia, « le fluvial, c’est carré ! »

Promofluvia fête 40 ans

Pour les artisans-bateliers : « Tout devient de plus en plus imprévisible »

Sogestran à contre-courant en 2022

Les premiers pas d’ULS à Lyon

Transformer le GPM de Marseille en port fluvio-maritime jusqu’à Lyon

« Ôrizon 2035 », schéma fluvial et portuaire

Arles : diversification et nouvelle concession

Et dans les autres rubriques

Pour Lyreco, « les solutions plus écologiques seront toujours plus chères »

Légère récession touristique sur le canal des 2 Mers

Bilan de Garonne Fertile 2

Retour sur Sloww !

La gestion de l’eau gagne en importance pour VNF

Valoriser les sédiments fluviaux et portuaires

 

Dossier

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15