Les sites du groupe Info6TM

Magazine

Projet Multirégio : des premiers bateaux à partir de 2021

Article réservé aux abonnés

Présentation du projet Multirégio, de ses objectifs et enjeux. Les dernières avancées de ce projet en 2019 vont permettre la mise à disposition de premiers bateaux à partir de 2021.

Le projet Multirégio a pour objectif de bâtir une solution logistique multimodale  intégrée -traction fluviale, passage portuaire, pré- et post-acheminements- en développant une nouvelle cale flexible et multi-lots dans une démarche de mutualisation entre les chargeurs des principales filières industrielles, représentées par l’AIMCC (association des industries de produits de construction) et Intercéréales, la construction navale (GICAN), les transporteurs (CAF, TLF), les ports maritimes et intérieurs (Haropa, Norlink Ports).

Le projet-pilote porte sur la construction de 20 nouvelles unités fluviales sur le périmètre du « grand Bassin parisien » et concerne les industriels ainsi que les ports intérieurs en Normandie, Ile-de-France, Grand-Est et Hauts-de-France. Il intègre également les besoins de logistique fluviale des grands chantiers avec les projets Grand Paris Express, Solideo (JO 2024) et le canal Seine-Nord Europe. « Pour ces 3 projets, Multirégio vise à maximiser l’utilisation du fluvial grâce à une solution économique et en continuité à la fois sur le gabarit intermédiaire (canaux de la Ville de Paris, Marne, Aisne, canal du Nord, etc.) et sur le grand gabarit (Seine-Amont, Seine-Aval, Oise, réseau Dunkerque-Escaut) grâce à des convois de 90 m x 5,80 m (barge automotrice + barge non motorisée) pouvant transporter à la fois des produits en vrac (jusqu’à 1 000 tonnes) et des conteneurs », précise Nicolas Bour pour VNF.

Pendant la phase de construction du canal Seine-Nord Europe, Multirégio répond, à la fois, au manque de cale disponible sur le canal du Nord pour permettre aux industriels de développer le report fluvial pour leurs installations bord à voie d’eau, situées depuis des décennies le long de l’Oise, du canal du Nord et du réseau intermédiaire capillaire, et au besoin d’acheminement fluvial pour les approvisionnements du chantier Seine-Nord Europe situés à proximité immédiate du canal du Nord.

Les approvisionnements du chantier Seine-Nord Europe sont évalués à 15 Mt et permettront aux industriels le long du réseau d’avoir des flux retours entre 2021 et 2028 mais aussi de préfigurer les futurs trafics des 4 plates-formes multimodales du canal Seine-Nord Europe, notamment en adaptant certains quais existants du canal du Nord pour favoriser la mutualisation entre les différentes filières industrielles.

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant.

Vos identifiants de connexion sont incorrects

Déjà Abonnés ?

Saisissez vos identifiants

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

À la une

Environnement

Actualité

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15