Les sites du groupe Info6TM

Magazine

Pour les artisans-bateliers, le souci de Marseille

Article réservé aux abonnés

Témoignages d’artisans-bateliers du bassin Rhône-Saône qui montrent des analyses communes sur la situation au GPM de Marseille, la nécessité d’une volonté politique forte pour améliorer la fluidité du passage portuaire et développer le report modal vers le fluvial.

Sur le bassin Rhône-Saône, 26 artisans-bateliers sont présents avec des entreprises familiales. Les marchandises qu’ils transportent sont des vracs secs comme les céréales, le bois, les engrais, le charbon, le sel de déneigement, des vracs liquides (hydrocarbures, huile alimentaire), des conteneurs, des colis exceptionnels.

« 2018 a été une très bonnes année comme la première partie de 2019, avec beaucoup de céréales, qui représentent 50 à 60 % des trafics pour nous. La deuxième moitié de 2019 et le début de 2020 ont été plus compliqués. En 2020, sur le bassin, le fait marquant, c’est l’accident à l’écluse de Salaise et l’arrêt de navigation qui a suivi pendant six semaines. Nous avons plutôt bien travaillé pendant le confinement, une fois l’écluse réparée fin mars. Il faut bien comprendre qu’à bord de nos bateaux, on vit, en quelque sorte, confiné au quotidien », rappelle Julien Legrain, délégué régional Rhône-Saône chez Entreprises fluviales de France (E2F).

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant.

Vos identifiants de connexion sont incorrects

Déjà Abonnés ?

Saisissez vos identifiants

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

À la une

Dossier

Actualité

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15